Vos démarches

Urbanisme

Les informations utiles aux démarches relatives à l'urbanisme. Délivrance d'une autorisation d'urbanisme, dépôt de permis de construire ou de déclaration préalable.

Autorisation d'urbanisme

La délivrance d'une autorisation d'urbanisme permet à la commune de vérifier la conformité des travaux par rapport aux règles d'urbanisme. En fonction du type de projet, il faut déposer une demande de permis (permis de construire, d'aménager...).

RAPPEL : nous sommes soumis à l’avis de l’architecte des bâtiments de France (ABF) pour tous les travaux. Il n’y a pas de normes nationales, ce qui explique que les contraintes sont différentes selon les architectes en place.

Attention :

  • les dossiers sont à déposer en 5 exemplaires à la mairie.
  •  les personnes qui auraient effectué des travaux sans les déclarer sont priées de se mettre en règle auprès de la mairie.
  • les habitants des trois lotissements ont une autre obligation : respecter le règlement de leur lotissement.

Les permis

Validité des permis

Les permis de construire, d'aménager, de démolir ou la déclaration préalable de travaux ont une durée de validité de 3 ans. L'autorisation est périmée si vous n'avez pas commencé les travaux dans les 3 ans ou si, passé ce délai, vous les interrompez pendant plus d'un an.

Ce délai de 3 ans démarre à compter de la notification de la décision de la mairie par envoi d’une lettre recommandée.

Voir aussi

Permis de démolir

A déposer pour toute démolition même partielle d’un bâtiment.

Déclaration préalable de travaux (DP)

C’est une autorisation d'urbanisme qui peut être exigée pour des travaux non soumis à permis de construire. Cela permet à la mairie de vérifier que vous respectez les règles d'urbanisme en vigueur.

  • Construction nouvelle (cabanon de jardin, véranda, extension …) : création d’une emprise au sol ou une surface de plancher de plus de 5 m² et inférieures ou égales à 20 m².
  • Changement de destination d’un local sans modification de façade ou des structures porteuses
  • Modification de l’aspect initial du bâti (création ou changement : fenêtre, porte, toiture …). Si ces modifications changent la destination du bâti cela nécessite un permis de construire.
  • Transformation d’un garage en pièce d’habitation (si la surface close et couverte du garage est >5m2) : mais en faisant ce type de travaux vous supprimez une place de stationnement que vous devez recréer sur votre terrain. 2 places de stationnement sur son terrain sont maintenant obligatoires sur la commune.
  • Ravalement de façade : s’adresser à la mairie pour connaître les matériaux et couleurs préconisées par l’ABF.
  • Nouvelle construction indépendante du bâtiment d'habitation : (abri de jardin, barbecue, carport,  garage...)
  • Piscines :
    • Construction : non couverte et superficie de bassin supérieure à 10 m² et inférieure ou égale à 100 m ². Si vous construisez une piscine couverte, la couverture fixe ou mobile doit avoir une hauteur au-dessus du sol inférieur à 1,80m.
    • Hors sol : si installation de plus de 3 mois. Si cette piscine est couverte, la hauteur de l'abri doit être inférieure à 1,80 m.
  • Caravane dans un jardin : installation de plus de 3 mois par an (toutes les périodes de stationnement, consécutives ou non, sont prises en compte pour calculer la période de 3 mois). Il est interdit de l'utiliser comme habitation ou annexe à votre logement. La caravane doit conserver en permanence ses moyens de mobilité (roues, barre de traction...).
  • Clôture (mur, haie …) : se renseigner en mairie pour connaitre les essences végétales, matériaux et couleurs autorisées.
  • Terrasse : Vous pouvez aménager une terrasse extérieure sans autorisation si elle fait moins de 5 m2, est de plain-pied et non couverte. Plain-pied = surélévation <60 cm + fondations non profondes. Déclaration Préalable pour une terrasse de 5 à 20m2 ou surélevée d’au moins 60 cm ou couverte (toiture, auvent …).
  • Véranda : La construction d'une véranda modifie l'aspect extérieur de votre maison. De 5 et 20 m2 de surface de plancher ou d'emprise au sol.

 

Télécharger

Le permis de construire (PC)

Il concerne les constructions nouvelles, même sans fondation, de plus de 20 m² de surface de plancher ou d'emprise au sol. Pour les bâtiments existants, des travaux d'extension ainsi que le changement de destination peuvent également être soumis à permis.

  • Construction d’une maison individuelle : > 20 m2 et recours à un architecte si > 150 m2. Les maisons destinées à être louées, mises à disposition ou vendues doivent être aux normes PMR (personnes à mobilité réduite).
  • Agrandissement d’une maison individuelle existante : > 20 m2.
  • Piscine et abri de piscine : bassin > 100 m²,  piscine couverte (10 m² à 100 m²) dont la couverture, fixe ou mobile, a une hauteur au-dessus du sol supérieure à 1,80 m.
  • Abri de jardin, garage, cabane : emprise au sol ou surface de plancher > 20 m2 .
  • Changement de destination : si la structure porteuse est changée ou la façade.
  • Reconstruction à l’identique : si le bâtiment a été détruit ou démoli depuis moins de 10 ans.
  • Terrasse : Le permis de construire est nécessaire pour les terrasses de plus de 20 m2 et surélevée (>60 cm). Il faut l’avis du voisinage si la terrasse surplombe le terrain du voisin.
  • Véranda : plus de 20 m2 de surface de plancher ou d'emprise au sol. Obligation de faire appel à un architecte si la véranda fait que la surface totale de la maison dépasse 150 m².

Permis modificatif d'un permis de construire


Pour des petits changements extérieurs par rapport au projet initial. S'ils sont plus importants, vous devez déposer un nouveau dossier de demande de permis.

 

Conditions

  • Le PC est en cours de validité
  • L’achèvement des travaux n’a pas été déclaré en mairie
  • Ce n’est pas un nouveau permis : la durée de validité de l'autorisation initiale est conservée sans être augmentée.
  • La conception générale du projet doit être conservée.

 

La Taxe d’Aménagement (TA)

Elle s'applique à toutes les opérations soumises à autorisation d'urbanisme : construction, reconstruction et agrandissement de bâtiments, aménagement et installation de toute nature. Elle s'applique également aux changements de destination des locaux agricoles. Elle est due par le bénéficiaire de l'autorisation de construire ou d'aménager ou par le responsable d'une construction illégale.

Elle se compose de 3 parts : communale ou intercommunale, départementale et régionale.

Mode de calcul

(surface taxable x valeur forfaitaire x taux communal ou intercommunal) + (surface taxable x valeur forfaitaire x taux départemental) + (surface taxable x valeur forfaitaire x taux régional)

Déclaration

lors du dépôt du PC, DP …, le demandeur doit remplir une déclaration des éléments nécessaires au calcul des impositions. (Figure dans les dossiers de PC ou DP).

Si la TA est > 1 500€ elle est à payer en 2 parts égales.

 

Télécharger

Contact